L’art de la communication

En cette époque, nous n’avons jamais autant bénéficié d’autant de moyens de communication de tous genres. Et pourtant, nous avons souvent de la difficulté à communiquer efficacement entre nous, car devant cette surabondance de médias, il n’est pas évident de choisir celui qui convient le mieux à la situation et on ne comprend pas toujours toutes les options que chaque média nous offre. La communication efficace est vraiment un art…

Parmi les sujets discutés lors de cette mensuelle, nous allons nous pencher davantage sur la présentation de sujets. Le but de telles présentations est d’informer l’auditoire et, jusqu’à un certain point, divertir celui-ci. Nous nous situons entre le cours magistral et le spectacle. Le média de choix pour ces présentations est l’application de présentation, comme pour ici le logiciel Keynote. Malgré ce qu’a écrit Marshall McLuhan à propos du médium qui est le message, un logiciel comme Keynote reste un outil parmi d’autres pour mettre en valeur les idées à transmettre, mais quand même un outil très puissant.

Pour faire une bonne présentation, comme généralement dans tout bon projet, il faut préparer un plan. Cela peut sembler rébarbatif au départ, même pour moi, car on veut souvent se mettre au travail au plus tôt avec les outils à notre disposition. Cependant, ce qu’on ne réalise pas tout de suite est que faire un plan concentre généralement toute la réflexion sur le projet. Une fois le plan établi, on se met en mode exécution et, sauf pour des ajustements de dernière minute, on n’a plus qu’à suivre la recette établie au préalable. Le contenu de la présentation sera développé selon le sujet choisi, le type d’auditoire (débutant, intermédiaire, expert) et la durée prévue, en tenant compte d’une période de questions. On doit garder en tête de rester bref et d’aller droit au but avec un minimum de détails pertinents, quitte à conserver des diapositives plus détaillées en annexe pour répondre à des questions particulières.

En faisant dans le plan la liste de nos idées principales et des idées secondaires qui y sont rattachées, nous n’avons plus ensuite qu’à créer une diapositive par idée principale et les idées secondaires sont disposées à la suite dans cette diapositive. On ajoute les effets spéciaux à la fin. Une fois le document peaufiné, on peut répéter la présentation pour en vérifier l’organisation du contenu et le respect du délai alloué de façon à apporter les correctifs appropriés.

Ce soir, nous allons voir comment conserver un site sur iPad pour une lecture hors ligne avec Lorraine. je vous montrerai ensuite comment j’ai bâti ma présentation de janvier avec Keynote et enfin Marc terminera sa présentation sur l’entretien de votre Mac qu’il avait entreprise en janvier.

 

Bonne soirée et à la prochaine!

Jacques Gagné, alias JAG, président,

Club Macintosh de l’Estrie

 

Ce contenu a été publié dans Mot du président. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.